Complantation

 

L’objectif de la complantation (ou remplacement des manquants) est l’amélioration parcellaire : remplacer les pieds morts ou déficients afin de respecter la densité requise pour l’appellation et retrouver la rentabilité de la parcelle.

Difficulté de la complantation

Il est difficile pour un jeune plant de se développer dans une vigne en place, en raison de la concurrence des autres souches au système racinaire puissant, de l’état du sol, des maladies, de sa fragilité face aux travaux mécanisés. Pour toutes ces raisons, il n’est pas simple de réussir ses complantations.

Fréquence des remplacements ou complantations

Les remplacements sont à effectuer très régulièrement : il y a souvent beaucoup plus de manquants que l’impression intuitive que l’on s’en fait. Pour estimer précisément leur nombre réel, il est nécessaire de réaliser des comptages par parcelle, par exemple sur quelques rangs. Il est préférable de ne jamais dépasser un seuil d’environ 5 % (ce qui représente déjà un minimum de 200 à 250 trous par hectare).

Lire sur V’Innopôle Sud-Ouest.