Complanteuse de vigne (NR-120)

La NR-120 peut s’adapter sur :

  • mini-pelles à partir de 2T
  • tracteur vigneron ou interligne en montage frontal ou latéral
  • pelle surélevée
  • tracteur enjambeur à l’aide d’un bras porte-outils en montage frontal ou latéral

Poids de l’appareil : 180kg

(Voir des exemples sur le diaporama en bas de page).

La complanteuse de vigne vous permet de réaliser plusieurs opérations en un seul passage :

  • Faire le trou
  • Déposer le plant et tuteur
  • Décompacter le sol
  • Arroser le plant

Insérer le plant de vigne en racines longues ou en pot et le tuteur jusqu’à 1,30m par la trappe au dessus de la complanteuse de vigne.

Complanteuse de vigne

Pendant la phase de vissage, les 2 crochets se replient autour du trépan.

Quand la machine est à la profondeur voulue, le trépan s’ouvre pour libérer le plant et le tuteur.

Lors de la phase de dévissage, les 2 crochets se déploient pour décompacter la terre autour du trou.

Complanteuse de vigne

Grâce à l’option arrosage vous pouvez alors ajouter de 1 à 8 litres d’eau à chaque plant lors de la phase de dévissage.

 LA BASE DE LA COMPLANTATION C’EST LA PREPARATION !

Pour assurer au jeune plant des chances optimales de reprises, la préparation du sol est essentielle.
Nous conseillons donc un premier passage pour l’arrachage de la vieille souche et des racines au godet ou à la pince sur sol humide.

Les récompenses attribuées à la complanteuse de vigne

2008

Médaille du Président de la République
au Salon Inventech de Jonquières (84)

2008

Médaille d’Or
au Salon Inventech de Jonquières (84)

2008

Prix d’excellence pour la complanteuse de vigne
au Salon Dionysud de Béziers (34)

2015

Citation au Concours de l’Innovation
au salon SITEVI de Montpellier (34)

2019

2nde place au Grand Prix National de l’Artisanat
“Concours Stars & Métiers” de la Chambre des Métiers

En savoir plus sur la complanteuse NR 120

La NR-120, un outil efficace et pratique pour la complantation

Dans un contexte de croissance de l’exploitation viticole, la complantation devient incontournable. Elle permet de limiter les pertes de production sur une parcelle. Mécaniser la complantation est aujourd’hui possible grâce à la Complanteuse de vigne NR 120. Il s’agit d’un outil que nous avons imaginé et conçu pour permettre la plantation de plants en racines longues ou en pots. Selon la machine sur laquelle elle est adaptée elle permet à un seul homme de réaliser ses complantations au volant de son tracteur vigneron. Ce dernier peut préparer le trou, planter le plant et l’arroser à partir de cette seule machine : la complanteuse. Elle s’adapte également sur mini-pelle et sur tracteur enjambeur.

Le renouvellement des vignes

Lorsqu’un cep vieillit, il produit moins de feuilles, et par conséquent, moins de fruits. La culture de vieilles vignes n’est pas rentable pour les viticulteurs. Toutefois, grâce à leur feuillage moins dense, les raisins sont davantage exposés au soleil. Ces conditions permettent aux grains produits d’avoir un goût plus intense et savoureux. De ce fait, pour obtenir du vin de qualité, il est essentiel d’assurer la longévité des vignes.
Lorsqu’elles ne produisent plus ou que leur pied meurt, il est temps pour le viticulteur d’envisager un plan de remplacement pour maintenir le rendement de son exploitation. Il existe plusieurs techniques de remplacement des vieux ceps. Dans certains cas, seuls quelques ceps ont vieilli, tandis que les autres sont toujours en bonne santé. Par conséquent il faut conserver les pieds en bonne santé et remplacer uniquement ceux mourants. C’est dans cette optique que le viticulteur lance sa campagne de complantation, également appelée entre-plantation ou remplacement de manquants.

Les raisons de recourir à la complantation

Les maladies du bois sont de plus en plus nombreuses. Les viticulteurs ont du mal à les éradiquer à cause des normes qui imposent l’interdiction des produits phytosanitaires. À cet effet, la complantation est devenue une pratique courante et une solution efficace dans ce domaine.
Il s’agit d’un procédé qui consiste à limiter le dépérissement de la vigne. Lorsque les ceps meurent, il est important d’éviter la propagation des champignons des pieds morts aux pieds sains. Il est donc nécessaire d’enlever ces ceps.
Les ceps dont la mort est causée par les maladies, la sècheresse ou les accidents mécaniques sont d’excellents candidats à la complantation. Toutefois, cela nécessite une analyse minutieuse avant de remplacer les plants mourants. Selon les spécialistes dans ce domaine, le remplacement doit être effectué afin que les pieds morts ne dépassent pas les 5 % à 20%.
Il existe plusieurs techniques de complantation selon les appareils utilisés. Le choix de l’outil est crucial, car il conditionne le coût de la complantation et de la main-d’œuvre nécessaire. Avant la plantation, il faut passer par l’arrachage des ceps morts.
L’idéal pour l’arrachage est d’utiliser un godet ajouré qui permettra d’extraire la souche et un maximum de racines potentiellement malades ou également une pince sur sol humide. La réussite d’une complantation dépend aussi fortement du soin prodigué aux jeunes pieds. Par conséquent, leur arrosage régulier est indispensable.

La NR 120, un outil innovant et efficace

Son nom fait référence aux 120 cm de longueur utile à l’intérieur. Il s’agit du dernier modèle, que nous avons développé. Il y a quelques années, cet appareil nous a permis d’établir une bonne réputation dans le domaine de la viticulture en France.
Ce modèle remplace la NR-100, et a bénéficié d’améliorations par rapport à sa version antérieure. En effet, par rapport à la NR-100, cette machine possède un moteur hydraulique dans sa partie arrière. Sur le dernier modèle, le plant est glissé par une trappe sur le dessus de la machine, alors qu’auparavant, il était inséré par une une trappe en façade. De plus, la Complanteuse NR 100 ancien modèle avait une hauteur de seulement 1 m.
L’avantage de cet outil est sa capacité à creuser en profondeur. Ainsi, il peut planter des racines longues.
L’objectif premier de l’appareil consiste à réduire la pénibilité des tâches dans les vignes. Il facilite également le redémarrage des plants. Cette machine permet de mettre en place un système racinaire allant de 10 à 20 cm. De ce fait, les plants ont plus de facilité à reprendre.
C’est un outil polyvalent qui remplit plusieurs fonctions. La complanteuse de vigne creuse le trou, dépose le plant et le tuteur, décompacte le sol et rebouche le trou puis arrose le plant.
La complanteuse NR 120, est compatible avec tous les types de sols, elle peut complanter sur un sol caillouteux afin de facilité le redémarrage des jeunes plants.

Les capacités de la complanteuse NR 120

Elle permet la plantation en racines longues et la rend plus facile. Il s’agit d’une tâche fastidieuse si elle est réalisée à la main.
C’est pour réduire la pénibilité de ce travail qu’a été créée la complanteuse. En plus de faciliter le travail du vigneron, elle permet aussi de décompacter le sol lors de la plantation. Ces différentes étapes garantissent la réussite d’une complantation.
Cette machine est équipée d’un trépan avec 8 pointes au carbure de tungstène formé par 2 becs. Lorsqu’elle est en marche arrière, deux crochets sont déployés pour décompacter le tour du trou. L’objectif de ces deux crochets est de décompacter la terre tout autour du trou pour pouvoir aérer la terre et caler le plant.
La NR 120 permet également de réaliser des plantations en pots. En effet, cette méthode de plantation directement en terre est plébiscitée dans le domaine de la viticulture, car elle permet d’obtenir des résultats positifs.
Cet appareil s’adapte à tous les types de machines. Elle peut, par exemple, s’adapter sur des mini pelles supérieures à deux tonnes. Elle peut aussi être utilisée avec un tracteur vigneron en réalisant un montage frontal ou latéral. Enfin, elle peut être montée sur un tracteur enjambeur ou sur une pelle surélevée. Concernant les montages sur tracteurs, ils nécessitent d’avoir installé préalablement un bras porte-outils sur le côté ou à l’avant.
La complanteuse permet une plantation journalière d’environ 500 à 800 plants par jour. Tout dépend du nombre de manquants et de l’espacement entre eux. Elle peut également être utile dans d’autres secteurs comme dans l’arboriculture, pour la plantation de pins en forêt.

Qu’est ce que la Complantation ?

L’objectif de la complantation (ou remplacement des manquants) est l’amélioration parcellaire : remplacer les pieds morts ou déficients afin de respecter la densité requise pour l’appellation et retrouver la rentabilité de la parcelle.

Difficulté de la complantation

Il est difficile pour un jeune plant de se développer dans une vigne en place, en raison de la concurrence des autres souches au système racinaire puissant, de l’état du sol, des maladies, de sa fragilité face aux travaux mécanisés. Pour toutes ces raisons, il n’est pas simple de réussir ses complantations.

Fréquence des remplacements ou complantations

Les remplacements sont à effectuer très régulièrement : il y a souvent beaucoup plus de manquants que l’impression intuitive que l’on s’en fait. Pour estimer précisément leur nombre réel, il est nécessaire de réaliser des comptages par parcelle, par exemple sur quelques rangs. Il est préférable de ne jamais dépasser un seuil d’environ 5 % (ce qui représente déjà un minimum de 200 à 250 trous par hectare).

Démonstration vidéo de la complanteuse NR-120 :

Exemples de montages de la complanteuse NR120 :